© Enfanthyperactif.com - Tous droit réservés.

  • facebook
  • googleplus
  • YouTube
Contacter une nutrithérapeute

Email

Téléphone

Adresses

info@stelior.com

0041 22 751 36 36

Siège Association Stelior :

Case postale 21

CH - 1247 Anières

 

Centre Stelior :

Quai du Seujet 16-18

CH - 1201 Genève​

Association Stelior

Vous souhaitez contacter une nutrithérapeute diplômée pour vous guider vers les analyses et mettre en place un changement alimentaire personnalisé. Premier entretien gratuit et sans engagement.

© Tous droits réservés - Enfanthyperactif.com

INTOLERANCES ALIMENTAIRES

 

La différence entre l’allergie et l’intolérance:

 


L’allergie est la pointe de l’iceberg, elle se manifeste par une réaction physique immédiate. Elle est détectable dans le sang par la présence d’anticorps (IgE, IgA ) fabriqués contre des substances étrangères (antigènes).


L’intolérance (allergie chronique) est la partie immergée de l’iceberg. Elle peut amener la transformation de protéines en fragments toxiques pour l’organisme. En provoquant ainsi l’altération sur n’importe quels organes de notre système physio pathologique. (Travaux du Pr. Montinari)


Voici une liste de symptômes de l’intolérance que j’ai pu observer liés à la non assimilation:


Du lait et ses dérivés:
Croûte du lait, muguet, dermatoses, strabisme, transpiration excessive, problèmes ORL (otites, sinusites, pharyngites) et respiratoires (asthme, bronchites asthmatiformes) aphtes, diarrhée, crises d’épilepsie, allergies diverses (y compris aux bijoux, pollens, salive des chiens et des chats) , dépression, maladies inflammatoires (rhumatismes, arthrites, arthroses), œdèmes, fibromyalgie, fatigue chronique, obésité, etc…

Du gluten:
Pathologies souvent dites d’une façon erronée d’origine «psychosomatique» ou «gastrique»: Problèmes scolaires, dyspraxie, dyslexie, déficit d’attention, de comportement, hypo hyperactivité, problèmes relationnels, violences, divers types autistiques (avec ou sans langage), tic, toc, automutilations, perturbation du sommeil, fatigue chronique, maladies de l’intestin (ballonnements, constipation, coeliaque, maladie de Crohn, coeliaquie, carcinomes de l’intestin, schizophrénie, etc.


13 ans d’expériences et d’accompagnements d’enfants et d’adultes souffrant de nombreuses pathologies citées plus haut m’ont permis de constater les divers mécanismes qu’ont soulevés des chercheurs comme les Professeurs Boyd Halley, Reichelt, Montinari, Costi, Pelliccia, Picot,
Rabache, Sandhaus, et bien d’autres encore…


Pourquoi ce changement alimentaire est-il si important ?


Sans un traitement adéquat, la présence de métaux lourds qui empêchent le fonctionnement normal du métabolisme et des cellules, inactivant certaines de leurs enzymes, aggravent de plus en plus tout le système digestif et intestinal développant ainsi un système bactériologique: ces mauvaises bactéries produisent alors des toxines (phényles) qui déclenchent à leur tour, en franchissant la barrière intestinale, une longue série de perturbations inflammatoires (surproduction de mucus). Et si certains individus ont une altération de la barrière hémato-encéphalique, certains de ces toxiques pourront alors déclencher des pathologies psychiatriques.


Les manifestations se développent d’après la perturbation due aux métaux lourds dans l’organisme qui dépendent du seuil de tolérance de chaque individu, adulte ou enfant, sans compter les problèmes environnementaux engrais, pesticides, additifs alimentaires tels que phosphates, colorants et conservateurs, qui depuis une trentaine d’années, surabondent dans ce que nous mangeons et buvons. C’est pour cela qu’il est fortement conseillé de commencer en premier par des analyses du métabolisme:


intolérances le Cyto-aliments-test, puis la peptidurie et la bactériologie. Les analyses des métaux lourds sont seulement nécessaires pour une dépose des amalgames dentaires.


Attention: faire sortir les métaux avec des chélateurs chimiques ou naturels sur un corps malade et fatigué aggrave davantage votre cas: le corps n’est pas un torchon que l’on peut laver à 90 degrés !!!


Adaptons le changement alimentaire individualisé


Oui, nous avons aujourd’hui la chance de pouvoir démontrer les intolérances alimentaires par analyse biochimique comme le CYTOALIMENTS-TEST qui permet de tester 60 aliments et leur famille mettant en évidence les pathologies physiques.


De même, une simple analyse urinaire de PEPTIDURIE, va mettre en évidence des éventuelles toxiques, et leur quantité, susceptibles de perturber l’activité électrique du cerveau.


Grâce aux nombreuses découvertes du professeur Karl Reichelt et à ses analyses de peptides urinaires, les parents peuvent, comme je l’ai fait, mettre en place un changement alimentaire individualisé et permettre à leurs enfants de se construire une nouvelle vie en pleine santé. Bien évidemment, j’ai personnellement effectué ces analyses pour mon fils. J’ai ainsi pu constater que ses problèmes autistiques étaient liés à sa grande sensibilité au gluten.


Et c’est là que j’ai supprimé le gluten de sa nourriture… Ce fut comme un coup de baguette magique. Après le nouveau changement alimentaire sans gluten, mon fils, qui avait encore un manque de confiance en lui, des difficultés avec l’orthographe, l’écriture, les dictées, beaucoup de difficultés à faire ses devoirs, une grande susceptibilité, et très sensible à la frustration, devint comme par enchantement souriant, de bonne humeur. Il a fait des progrès extraordinaires. Par ailleurs, tous les troubles du comportement et les troubles physiques ont disparu, ce qui lui permet de poursuivre sereinement le cursus scolaire élevé exigé par l’école et de participer à de nombreuses activités sportives.


Mangez seulement ce que vous pouvez métaboliser !


D’après les résultats des analyses, le fait d’apporter un changement alimentaire personnalisé pour équilibrer le fonctionnement du corps et réactiver les émonctoires, est la bonne solution.


Par un changement alimentaire ciblé et bien suivi, le corps réagit toujours favorablement. Bien évidemment les résultats se constateront, selon l’âge, la durée de la pathologie, l’ampleur de l’intoxication, les dégâts causés par la médication et le potentiel de chacun à réagir face aux problèmes.


Curieusement, la vie devient singulièrement facile et la réussite ne fait pas peur, mais alors pas peur du tout, quoi qu’en puissent dire certains psy. et médecins…


J’accompagne ces enfants et adultes qui se ressemblent tant… Je les accompagne pour que leur chemin de vie ressemble le moins possible à celui qu’ont emprunté, durant des années, pleins d’autres avant.


Je les accompagne afin qu’ils puissent se mettre à courir, à grandes enjambées, vers la liberté…


Pour finir, parlons de la Ritaline, ce fameux calmant chimique censé traiter l’hyperactivité des enfants.


Oui, la Ritaline (ou methylphenidate, son principe actif) est une amphétamine qui a la particularité de calmer temporairement les enfants hyperactifs, alors qu’elle rend hyperactive une personne normale. Ce médicament est donné sur de longues durées pour le confort soi-disant des enfants, mais aussi des parents et des enseignants à l’école. On se doit d’être contre cette approche de traitement sur le long terme, parce qu’on ne peut pas se contenter de supprimer le symptôme apparent de la maladie et penser ainsi que l’on va aller de l’avant.


Comment un médecin oserait-il donner une amphétamine à un enfant depuis son plus jeune âge sans faire la moindre analyse, les moindre contrôles médicaux, et en sachant que la Ritaline est une béquille qui cache seulement le vrai problème? De plus, on sait que la Ritaline cause des effets secondaires, retard de croissance, céphalées, douleurs abdominales, etc… (voir Vidal). Des études (voir réf plus bas) montrent même que ce médicament est cancérigène (augmentation des aberrations chromosomiques).